Neuvy / Noviacum "le trésor de bronzes"

L'histoire de neuvy commence sûrement il y a deux mille ans, plusieurs indices nous amènent à cette suggestion :
d'abord les fouilles au lieu dit "les grandes vignes" qui ont mis à jour un dépotoir de céramiques qui datent de 1000 ans av J-C, l'âge de bronze final, plus de 300 Kg de poterie ont pu revoir le jour et nous permettent de conclure qu'il y a eu quelques habitats près d'un bras de loire et là où la terre était fertile et sableuse. L'énigme d'un champ d'urnes à découvrir dans les environs est excitante à résoudre.
Est-ce les inondations successives ou tout simplement le fait d'être près d'une voie de communication (voie romaine par la suite) ,toujours est-il qu'un groupe d'habitants s'est installé tout près sur les hauteurs du côteau, près de la ferme de l'aulnaie, les récentes fouilles font ressortir des fondations de bois, plusieurs familles ont pu vivre d'agriculture avec la petite rivière du Mothois, il faut en effet un point d'eau pour s'abreuver, cuisiner avec des objets en terre cuite et construire avec le torchis. Neuvy, comme tous les autres villages qui portent le même nom, vient du nom gallo-romain Noviacum qui veut dire "nouveau bourg". Apparemment les gens ne se cassaient pas la tête pour donner un nom à une bourgade, nouvelle de surcroît !
Après, on peut se prendre à rêver que le temple qui abritait les nombreuses statues de bronze retrouvées au site du Mothois pourrait bien être plus proche qu'on ne le pensait Car Neuvy est entourée d'histoire comme ces 300 gros bronzes qui datent de l'époque du règne de Marc Aurèle, retrouvés sur Guilly et archivés en 1896,comme les 37 objets et 78 morceaux de cuivre brut découverts dans un champ à Tigy (Montisambert) en 1893 : une fonderie qui pourrait bien être à l'origine de quelques pièces du Trésor de Neuvy.
Ici et là sur Tigy : une monnaie gauloise en argent, une médaille d'or sur laquelle est représenté un roi gaulois, une petite statue en terre cuite blanche moulée évoquant une déesse mère, un sesterce de Marc Aurèle l'empereur et sur Vienne en Val ce grand sanctuaire gallo-romain avec de très belles statues de pierre représentant Jupiter, Minerve qui datent du Ier siècle : visibles au Musée archéologique de Vienne.
Mais Neuvy , c'est avant tout un trésor de bronzes découvert au lieu-dit "le Mothois" en 1861 et qui peut se voir au musée archéologique d'Orléans, 43 pièces exraordinaires dont les les plus importantes sont "le cheval" plus d'un mètre de haut et la "danseuse" à peine 15 cm de majesté.
Les carnutes en 100 av J-C vivaient sur ce territoire avec cette forêt légendaire où se retrouvaient chaque année les druides de toutes les tribus gauloises , Cénabum (Orléans) était une des deux capitales, l'autre étant plus au nord (Chartres).
Le décor est planté, à nous d'imaginer la vie de ces gaulois.